Realpolitik.tv, la géopolitique sur le net, depuis 2010. Site fondé par Aymeric Chauprade

Contre la culture du mensonge, la culture de la France !

Aymeric Chauprade

Contre la culture du mensonge, la culture de la France !

Contre la culture du mensonge, la culture de France ! par Aymeric Chauprade

Une nouvelle fois, après l’Irak, la Yougoslavie et la Libye, l’Occident a recours au mensonge le plus grossier qui puisse être : l’accusation d’usage d’armes de destruction massive.

La vérité est que le régime syrien est en train de gagner la bataille contre les terroristes islamistes et qu’il n’a pas besoin d’armes chimiques pour cela. Fort du soutien de l’Iran, du Hezbollah libanais et de la Russie (soutien politique sans failles), il est en train d’écraser son opposition islamiste, minoritaire dans le pays (bien que les sunnites soient majoritaires) et cela face à une rébellion islamiste internationale qui n’a plus d’autre issue que de tenter d’impliquer la France, le Royaume-Uni et les États-Unis dans la guerre.

Il faut dénoncer avec la plus grande fermeté ce mensonge de la rébellion islamiste et son soutien par le gouvernement français, soutien qui s’apparente autant à une trahison des intérêts de la France qu’à un crime contre la paix internationale.

Plus que jamais, il devient urgent de libérer la France des forces hostiles qui se sont installées au sommet de l’État, alors même que l’immense majorité de ceux qui servent cet État, dans les échelons subalternes, sont restés loyaux à la France et au Bien commun des Français.

J’appelle donc tous les patriotes français, de droite comme de gauche, à démonter ce mensonge et à rallier le projet d’un monde multipolaire fondé sur la souveraineté des peuples et le dialogue des civilisations, projet porté avec force par le Président Poutine en Russie, et soutenu par la Chine, l’Inde, l’Iran et bien d’autres pays émergents. C’est avec le soutien de ces pays que tous les patriotes européens contribueront à l’éviction de cette oligarchie mondialiste, arrogante et cynique. Cette oligarchie financière et ses serviteurs dévoués, placés à la tête des partis de gouvernement, qui a laissé partir l’or des banques centrale américaine et européennes en Asie, qui détruit la monnaie par une politique folle de la planche à billets, qui a soumis les peuples américain et européens à un hyper-endettement ne laissant aucun espoir d’inversion, qui plonge les pays d’Europe les uns après les autres dans la banqueroute (Grèce…) pour mieux piller leurs actifs stratégiques (pétrole, gaz, or, minerais…), qui ment aux peuples sur la réalité de la situation économique, sur le déclin évident de puissance, sur la nouvelle hiérarchie mondiale. Pour survivre aux terribles bilans que finiront par dresser les peuples, cette oligarchie là semble n’avoir plus d’autre échappatoire que la guerre.

Le scénario des guerres mondiales du XXe siècle peut hélas se répéter : la même oligarchie est en train de dresser les mêmes peuples les uns contre les autres – les peuples d’Europe du Nord contre ceux du Sud mais aussi les peuples d’Europe de l’Ouest contre la Russie – toujours avec la même stratégie : promouvoir les idéologies de destruction, hier le bolchévisme et le nazisme (pour anéantir l’Europe), aujourd’hui le nihilisme gauchiste (Femen, « théorie du genre ») et l’islamisme, lequel, avec l’appui des États-Unis et de leur jouet européen (la « diplomatie » de l’Union européenne), a créé le chaos en Tunisie, en Libye, en Syrie et maintenant en Égypte.

Le temps des choix est venu. Et choisir c’est abandonner le monde idéal sans tache des adolescents. Il est en effet facile de tout condamner pour ne pas avoir à choisir, au motif d’insatisfactions idéologiques ou d’excès. Il est plus difficile d’avoir le courage de choisir son camp quand on sait que celui-ci est loin d’être exempt de tout reproche.

En Syrie comme en Égypte, il faut choisir les gouvernements patriotiques contre les islamistes. Certes ces gouvernements patriotiques répriment violemment, mais lorsqu’un pays sombre dans le chaos, c’est violence contre violence. Il suffit d’ailleurs de voir comment le Ministre Valls a fait récemment usage de la violence, de manière totalement disproportionnée, contre des familles catholiques qui manifestaient pacifiquement, pour imaginer ce qui pourrait se passer en France si l’État sombrait dans le chaos ! Mais nous savons qu’en France, depuis longtemps et bien avant le retour des socialistes, nous avons quitté l’État de droit pour entrer dans l’État du « deux poids deux mesures » (aux anciens Français, surtout quand ils sont catholiques, la sévérité implacable, aux nouveaux, l’excuse et l’impunité permanentes…).

En France, ces barrières idéologiques qui séparent encore partisans d’une économie libre sans dirigisme et partisans d’une économie libre avec dirigisme, partisans de la laïcité républicaine orthodoxe et partisans de l’identité chrétienne, devront tomber au profit de la seule réalité charnelle qui vaille le combat et l’unité : la France, sa civilisation menacée par l’islamisation et l’africanisation, son État menacé par la banqueroute, sa place dans le monde effacée par le mondialisme, sa prospérité fragilisée par la montée des économies asiatiques. Le principe de réalité devra s’imposer : sacrifier son petit parti « pur », sa petite mouvance « idéalement conforme » à ce dont on rêve, au profit de la seule dynamique politique capable, autour d’une personnalité forte et légitime, héritière d’un demi-siècle de combat national et d’annonces visionnaires, de coaliser des forces venant d’horizons différents, de sensibilités variées, mais mues par un seul impératif : empêcher la disparition de la France dans ce qu’elle est (son identité) et dans ce qu’elle a (sa puissance économique, géopolitique, culturelle…).

C’est désormais ce principe de réalité qui commandera mes choix à venir, et qui m’amènera, sans jamais me renier, à me séparer du « monde idéal où l’on est toujours d’accord avec soi-même » pour entrer dans le monde du choix et donc aussi du sacrifice.

Le temps presse. Chaque année qui passe, la réalité démographique intérieure et extérieure atténue davantage l’espoir que la France puisse reprendre en main son destin. Il ne suffit plus de comprendre le monde et d’en dénoncer le mensonge (économique, sociétal, géopolitique…) imposé par les « troupes d’occupation mentale » (les médias), il faut passer à l’action politique! Il n’y a d’autre issue que de favoriser le plus rapidement possible le retour à un projet national, souverain, défenseur de notre identité et des valeurs qui fondent notre civilisation.

EN LIBRAIRIE LE 11 SEPTEMBRE : La dernière édition complètement révisée de « Chronique du choc des civilisations », Aymeric Chauprade, éditions Chronique. L’atlas de référence incontournable de la dissidence géopolitique !

Auteur

Aymeric ChaupradeProfesseur de géopolitique et Directeur de la Revue Française de géopolitique et du site www.realpolitik.tv est l’auteur de l’ouvrage de référence « Géopolitique, constantes et changements dans l’histoire » éd. Ellipses.Voir toutes les publications par Aymeric Chauprade →

44 commentaires

  1. LePontissalien
    LePontissalien22 août 2013

    Bravo pour votre engagement et l’exemplarité de vos propos. Je ne saurai trop vous conseiller de vous mettre en relation avec François Asselineau, Président fondateur de l’Union Populaire Républicaine

    • pic
      pic8 septembre 2013

      Je « plussoie » ce message. Pourquoi ne contacteriez vous pas FA?

      Je souhaiterais bien assister à un débat entre vous deux.

      Je suis sûr que les points qui vous rapprochent sont supérieurs à ceux qui vous opposent!!!

      Merci en tous cas de pouvoir m’exprimer sur votre site….

  2. Charles
    Charles22 août 2013

    Le 1er juillet dernier, Alain Benajam, président du Réseau Voltaire France, a publié sur Voltairenet (http://www.voltairenet.org/article179220.html) un appel comparable à celui que vous publiez ici ce 22 août.
    Dans l’un on lit : « Que valent donc aujourd’hui les opinions politiques de droite et de gauche avec leurs soit disant extrêmes ? / Que valent les croyances, les religions, les obédiences, les inclinaisons sexuelles, les origines sociales et géographiques ? / Tout ceci ne vaut rien, absolument rien face aux intérêts supérieurs de notre patrie […] ».
    Dans l’autre : « En France, ces barrières idéologiques qui séparent encore partisans d’une économie libre sans dirigisme et partisans d’une économie libre avec dirigisme, partisans de la laïcité républicaine orthodoxe et partisans de l’identité chrétienne, devront tomber au profit de la seule réalité charnelle qui vaille le combat et l’unité : la France […] ».
    Les deux textes n’ont pas le même propos, il diffèrent en particulier dans les fins de phrases omises et remplacées par des pointillés entre crochets. Que valent ces différences ? Sont-elles de ces barrières qui devront tomber ?

    • Tchetnik
      Tchetnik23 août 2013

      Le problème étant qu’on ne peut défendre la France sans défendre l’héritage Chrétien sans lequel ce pays n’existerait pas. Prétendre vouloir la France sans le Christianisme revient à ne rien comprendre ni à l,un nio à l’autre.

      La Nation n’est pas une déesse paienne mais une communauté de destin avec un idéal de vie commune, un projet de société, un patrimoine historique et culturel qui concrétisent ces idéaux dans l’Histoire.

      Ce qui fait que regrouper sous la même appelation de « français » des gens qui pour certains font allégeance à cette histoire et cet héritage communs et d’autres qui ne reconnaissent rien de tout cela est assez illusoire.
      Le sentiment d’appartenance à un même pays ne peut rassembler des choux et des navets. On peut à titre personnel ne pas être Chrétien et ne pas croire en la mission eschatologique de l’Église, mais il est important de reconnnaitre et de respecter son rôle fondateur et constructeur de nations et de civilisation. Et donc sa place primautaire dans l’espace public.

  3. El Yacoubi
    El Yacoubi22 août 2013

    Je pense qu’il est trop tard pour redresser la barre… Sans déboucher sur une guerre civile ou une instabilité politique, il faut laisser les choses pourrir et quand le fond sera atteint, le redressement se fera jour, automatiquement. Il faut avouer que la souveraineté et l’identité françaises sont en danger, pas de mort, mais de métamorphose. […]
    Ce qui se passe en France, se passe également, dans presque tous les pays européens, surtout au niveau démographique et idéologique .

    • Aaron
      Aaron22 août 2013

      Je partage votre sentiment…la situation actuelle est le résultat d’erreurs politiques voulues, voire provoquées par les divers gouvernements que nous avons connus depuis 1974. L’identité française est, pour ma part, en danger de mort, un peu comme celle des Américains…

      • bonobo
        bonobo3 janvier 2016

        Identité américaine?, vous parlez sans aucun doute des apaches, sioux… j’imagine ???

    • joud
      joud22 août 2013

      Monsieur El Yacoubi, je crois que malheureusement vous avez raison.

    • Gauthier
      Gauthier28 août 2013

      Laisser faire? Je ne crois pas. Nous ne devons pas être passif devant le monde et ce qui se déroule. C’est d’ailleurs ce que je dis si je ne m’abuse A Chauprade. On doit réagir, reprendre notre destin en main. Sinon à quoi servent nos vies si on les passent en regardant.
      « la pureté dans nos cœurs, la vérité sur nos lèvres, la force dans nos bras. »

    • ounou
      ounou28 août 2013

      JE crois aussi que vous avez raison…On va sans doute vers une guerre civil ou globale, malheureusement..On est pas si loin de toucher le fond

  4. El Yacoubi
    El Yacoubi22 août 2013

    Il s’agit de défendre la pérennité de la France, le pays des droits de l’homme, le pays des lumières et des grands esprits : Voltaire, Victor Hugo, Malraux et J.P.Sartre. Elle doit cesser de suivre, son destin lui impose d’être le pays guide. Le pays qui défend les opprimés, les minorités et les exclus. Apparemment, elle ne fait pas assez pour aider sa belle langue à se répandre à travers le globe. Son histoire – Ô combien glorieuse – l’oblige à être toujours du coté de la légitimité et de la marche de l’histoire. Avant ses intérêts économiques, elle doit penser à ses principes moraux.

    • Sclavus
      Sclavus23 août 2013

      c’est justement avec ce genre de cinémascope que des […] Fabius ou Kouchner s’agitent sur la scène internationale et dans les sondages ; faut changer de paradigme.

  5. Paul
    Paul22 août 2013

    Le problème Monsieur Chauprade c’est que tout ceci a été annoncé de longue date au niveau politique, en France, mais d’années en années, alors même que la situation s’est considérablement aggravée, il n’est apparu aucun espoir au niveau de la politique française tant cette sphère semble verrouillée de part le piège de l’alternance UMPS…

    Les gens malheureusement sont extrêmement manipulables et crédules…

    Donc, quand bien même on peut bien sûr continuer à voter contre tout ça (et il me semble qu’il n’y a qu’une seule « solution » existante à ce niveau) il faut être bien conscient qu’à présent, la situation est tellement aggravée que le sursaut doit se faire au niveau de l’individu, de la famille etc. C’est ce que prône par exemple Piero San Giorgio, dans un autre genre c’est ce que fait Alain Soral avec son réseau.

    Donc plutôt qu’attendre une improbable solution politique, mieux vaut agir à son niveau pour redresser la barre : par exemple faire des enfants, ça serait déjà bien.

    Voilà, il y a cette « option », et sinon, ce que font de plus en plus de jeunes je crois, c’est tout simplement de se barrer de ce pays dirigé par une clique de s******, pour revenir un jour peut être.

    Personnellement j’apprends le russe par exemple, sans projet particulier car je suis solidement ancré ici, mais c’est pour dire, cette idée ne me serait pas vraiment venue il y a quelques années, mais vu la classe qui nous dirige, ça m’a pour ainsi dire inspiré.

  6. Julien
    Julien23 août 2013

    Vous avez raison M. Chauprade, l’heure des choix fondamentaux a sonné, pour tenter de reprendre notre destin en main et sauver ce qui peut l’être.

    Merci encore pour votre honnêteté et courage, politiques et intellectuels, en ces temps de soumission intégrale à la pensée unique dominante telle que promue par les médias de l’oligarchie.

    Continuer de démystifier les impostures comme elles doivent l’être, et d’élever le niveau de conscience géopolitique, afin de faire barrage et sinon contrepoids à l’entreprise sidérante de propagande actuellement à l’oeuvre.

    Force et honneur.

  7. roderic
    roderic25 août 2013

    J’ai eu de petits différents ou des appréciations différentes avec vous, mais là je suis OK avec vous, là on se rejoint totalement, certes un monde multipolaire mais pour empêcher l’hégémonie et l’empire unique, certes la France, mais aussi l’Europe européenne, Russie inclue, c’est la seule façon d’assurer notre indépendance et notre liberté nationale, cette Europe là pourrait seule neutraliser les empires présent et futurs.
    Je suis heureux que vous ayez pris conscience de l’urgence, de la gravité de la situation, le problème c’est comment soustraire les français de la chape de plomb, on leur ment sur tout, et ils ne comprennent pas ce qui se passe d’où leur passivité, jusqu’à se laisser égorger. Il doit y avoir des forces incroyables pour pouvoir maintenir les peuples dans le servage. Comme vous pouvez le constater les mots ne veulent plus rien dire en France, peut-être existe-t-il une chance politique de sauver le Titanic France, Mais le temps joue contre nous, si l’umps continue encore en 2017 c’est foutu, la démographie aidant, les français vieillissant.
    (…)
    Même vieux, je n ai plus mes 20 ans , je ne suis pas dans la force de l âge comme vous, cela prend des hommes de 40-45 ans pas plus ayant vos connaissances, il faut maintenant agir pour neutraliser l UMPs
    Pour cela il faut s entourer d ecomistes ayant des solutions des rechange,des politiciens patriotes qui aiment la France comme les russes aiment l a russie.Nous devons pré dre le risque de subir le sort de la Yougoslavie et de la Serbie.

  8. Akl Roger
    Akl Roger25 août 2013

    Vous avez raison, Monsieur Chauprade et il ne s’agit pas seulement de la France, mais de l’Europe et du monde, car, ce qui se passe en Syrie et s’est passé dans le monde arabe et asiatique n’est pas une simple affaire de révolte d’un peuple qui recherche la liberté contre une dictature, mais une politique globale de diriger la planete..
    Ce qui se passe en Syrie et en Egypte, s’est déjà passé en Tunisie, en Libye, en Afghanistan, en Iraq, suivant un plan préconçu de contrôle de la planète, par le contrôle de l’Asie centrale et des moyens d’énergie qui approvisionnent l’Europe occidentale, pour l’empêcher de se tourner vers la Russie.
    Il fallait pour cela transformer le Monde arabe en petites entités confessionnelles et/ou ethniques ennemies qui réclameraient toujours l’aide et l’appui d’Israël et des Etats-Unis, lesquels contrôlant par conséquent les sources d’énergie, dont le gaz de Méditerranée orientale, s’installeraient en plus en Asie centrale et gouverneraient le monde. Ils utilisent le wahhabisme pétrolier pour asservir le monde, don’t loa France, en le divisant.confessionnellement et ethniquement.
    Pour y arriver il leur fallait se débarrasser d’un grain de sable en forme de résistance d’un tout petit pays, le Liban. Etonnant, Dieu utilise toujours les petits pour accomplir ses plans ; il y a toujours un petit David pour abattre le géant Goliath (ironique n’est-ce pas ?).
    Oui, ce fut le petit Liban qui dérangea les plans des orgueilleux puissants de la planète. Israël tenta plusieurs fois de le détruire en détruisant sa résistance et, par trois fois il échoua.
    D’où un plan ambitieux fut imaginé, plan qui fut corrigé à chaque défaite. Après la défaite d’Israël en 1996 et sa fuite du Liban en 2000, la destruction des tours jumelles fut l’occasion des attaques contre l’Afghanistan et l’Irak.
    Puis ce fut l’assassinat de Rafiq Hariri, probablement assassiné, car, ayant échoué dans sa mission de débarrasser l’”Empire” israélo américain du Hezbollah, sa mort devenait plus utile que sa vie et préparait la nouvelle guerre prévue contre le Hezbollah en 2006, par le départ des troupes syriennes du Liban et l’installation d’un gouvernement haririen pro-« Empire » israélo américain.
    Nouvelle attaque en 2006, nouvelle défaite et la découverte du gaz sur toute la rive Est de la Méditerranée força l’Empire israélo américain à prendre le taureau par les cornes et ce fut le « Printemps arabe » qui devait se terminer par la division de la Syrie et son gouvernement par des djihadistes à la solde, dit-on, du prince Bandar Ben Sultan, mieux connu, sous le surnom de Bandar Bush, à cause de ses relations plus que ténébreuses avec cette famille.
    Une fois la Syrie gouvernée par les islamistes, l’Europe aurait été approvisionnée en énergie par un gazoduc traversant la Syrie, passant par la Turquie et évitant la Grèce, bien sûr, tandis que le Liban encerclé n’aurait plus qu’à obéir.
    La Syrie a résisté victorieusement. Les djihadistes utilisèrent leurs missiles de sarin ( ?) pour arrêter l‘avance des troupes syriennes.
    Il fallait donc trouver autre chose et tout ce qu’il y a comme terroristes au Liban cherchent à enflammer ce pays en y faisant exploser leurs rancœurs, une fois chez les chiites, une autre chez les sunnites, pour y provoquer une nouvelle guerre confessionnelle dans le pays du cèdre.
    Voilà, nous sommes tous revenus à la case départ de l’année 1975, sauf que « chat échaudé craint l’eau froide » et le Libanais, qui n’est pas un chat mais un être pensant, a appris sa leçon, après tant d’années de guerre ; du moins je l’espère.
    Comme vous le voyez les peuples sont tous dans le meme bain et devraient s’unir. Ceux du Moyen-Orient ont besoin de la France qui devrait se debarrasser, en premier, de cette « nomenclatura qui la gouverne. Comment? C’est la question.

  9. Boreas
    Boreas26 août 2013

    « Le principe de réalité devra s’imposer : sacrifier son petit parti “pur”, sa petite mouvance “idéalement conforme” à ce dont on rêve, au profit de la seule dynamique politique capable, autour d’une personnalité forte et légitime, héritière d’un demi-siècle de combat national et d’annonces visionnaires », etc.

    ————

    C’est bon, j’ai compris. Le FN et Marine Le Pen. La SARL familiale pseudo-dissidente.

    C’est ça, l’engagement que vous évoquiez à la suite du suicide de Dominique Venner ? Le « sacrifice » ?

    C’est une plaisanterie, M. Chauprade ?

  10. Boreas
    Boreas27 août 2013

    Nous savons tous les deux pourquoi vous n’avez pas validé mon précédent commentaire.

    • Aymeric Chauprade
      Aymeric Chauprade27 août 2013

      L’engagement clair et explicite ne peut faire consensus, moins en tout cas que lorsque l’on reste dans le champ de l’analyse. J’ai conscience que certains sont surpris ou déçus. Je m’emploierai à leur prouver que je reste fidèle à ma pensée et mes engagements. Je leur demande de ne pas condamner à l’avance et d’attendre pour porter leur jugement définitif.
      Bien cordialement
      Aymeric Chauprade

      • Boreas
        Boreas29 août 2013

        Merci d’avoir validé mon commentaire, M. Chauprade. Je retire ce que j’ai dit à ce sujet.

        Pour autant, si je ne « condamne » pas votre choix de la SARL Le Pen (vos allusions sont claires) et même en passant sur l’absence de « courage » et de « sacrifice » nécessaires à une orientation aussi peu osée, je ne peux qu’estimer qu’il s’agit d’une erreur.

        Le FN, parti familial s’il en est, est surtout un parti systémique, assimilable au Goldstein du roman « 1984 » d’Orwell.

        Tant en matière de conservation de l’identité française (MLP prône l’assimilation de 15 millions – environ – d’immigrés présents en France et elle y croit ; outre l’impossibilité concrète de la chose, cela signifie à terme la mort du peuple français) qu’en ce qui concerne la lutte contre le grand capital largement responsable de la situation (domaine où le FN ne propose rien), ce parti, qui n’a même pas soutenu la Manif Pour Tous, n’offre aucune alternative.

        Il n’est pas à la hauteur des enjeux et son histoire démontre, par ailleurs, qu’il n’est qu’un outil au service d’une famille et de son cercle rapproché.

        Ce n’est pas à travers lui que se manifestera la nécessaire radicalisation que vous me sembliez appeler de vos voeux en vous référant à la signification du geste de Dominique Venner.

        Il y a autre chose à préparer, autre chose à faire, qui n’attend que des personnalités comme vous et je suis triste de vous voir faire un choix qui, pour moi, n’est que du spectacle sans effet possible.

        Pour le cas où autre chose vous intéresserait :

        http://verslarevolution.hautetfort.com/archive/2011/10/29/vive-le-populisme-revolutionnaire.html

        • cliquet
          cliquet31 août 2013

          @ Boreas
          Marine Le Pen propose la sortie de la zone euro. Cela implique également la sortie de l’UE. Mais cela entraîne également un retour à la souveraineté monétaire, par la reprise du contrôle de notre monnaie, et c’est le plus important. L’oligarchie financière internationale à laquelle vous faites allusion nous a asservis par nos dettes, Depuis des décennies, nous payons des intérêts sur de l’argent fictif créé pour la circonstance, et dont l’unique objet est d’enrichir, grâce à ces intérêts, encore un peu plus ce système de banques privées que sont dans la réalité les banques centrales.
          Rien ne sera possible sans ce préalable.

          • Boreas
            Boreas31 août 2013

            MLP propose certes la sortie de la zone euro, mais elle ne prévoit pas une sortie de l’UE :

            http://www.frontnational.com/le-projet-de-marine-le-pen/politique-etrangere/europe/

            Par ailleurs, je maintiens que le projet du FN ne prévoit rien contre le grand capital.

            Et j’ajoute que de toute façon, le terrain électoral étant celui de l’ennemi, qui le contrôle, il est impossible d’y gagner sans son autorisation.

            Concluez vous-même.

  11. Jean
    Jean27 août 2013

    Le problème est que l’identité de la France s’est confondue depuis la Révolution Française avec celle de la patrie des droits de l’homme. Dans le jeu des influences et du smart power, il s’agit du pilier de l’exception française, ce sur quoi a été bâtie l’empire français avec sa mission civilisatrice. Les acquis sociaux qui ont prolongé cette identité des droits de l’homme ont été payés grâce à l’empire et l’immigration. Depuis une vingtaine d’années, l’immigration s’est encore renforcée pour disposer d’une main-d’oeuvre corvéable, précaire et mal payée, ainsi que pour financer les retraites et relancer la consommation. Renvoyer les immigrés chez eux, fermer les circuits d’attraction dans les pays tiers et dans le même coup, porter un coup à l’influence française dans sa dialectique humaniste, et la France explose économiquement. Voilà le vrai problème : la France s’est constituée en tant que nation, prospère et unie, grâce à ses colonies et elle ne survit aujourd’hui économiquement que grâce à son immigration. Les Français sont-ils prêts à renoncer à leur confort et à l’idée de puissance influente qu’ils se font de leur pays pendant au moins une vingtaine d’années, si ce n’est plus…?

    • roma
      roma1 septembre 2013

      tu es drôle toi dis donc ! Va faire un tour des CAF et essaye de redire ca ..
      L’immigration n’est pas indispensable dans le sens ou elle servait uniquement les intérêts du grand patronat, permettait de faire une baisse sur les salaires au détriment du peuple de France. Maintenant les populations immigrées ont le droit au regroupement familial, à toutes les aides sociales etc.. Il n’est pas difficile de comprendre que nos élites qui détestent tant la France fille aînée de l’Église choisissent d’y implanter durablement des populations complètement allogènes pour voir la substance du pays disparaître au profit d’un gloubi-glouba métisseux mondialiste.
      On fait ainsi disparaitre un pays en altérant sa substance, en le balkanisant et en le métissant.

    • roma
      roma1 septembre 2013

      Je crois qu’au lieu d’être un moyen de survie, l’immigration constitue le suicide ethnique (altération du socle français) et économique (coût de l’immigration et des masses immigrées, naturalisées ou non, trou dans la sécurité sociale).

  12. Vladimir Vladimirovich
    Vladimir Vladimirovich27 août 2013

    Bravo!

  13. sira
    sira28 août 2013

    Bonjour Mr Chauprade
    je suis un de vos anciens étudiants de l’ISG que vous avez formé à la géopolitique. Vous m’avez même transmis l’intérêt pour cette discipline..En Syrie comme « En Égypte, il faut choisir les gouvernements patriotiques contre les islamistes » dites vous, mais en Égypte que faîtes vous du choix du peuple? On peut ne pas partager l’idéologie des frères musulmans, mais peut on classer tous les islamistes dans la même catégorie. Vous ne nous aviez pas habitué à de tels raccourcis et simplifications…
    merci

  14. LORENZO
    LORENZO28 août 2013

    Bonjour Monsieur CHAUPRADE,

    Je trouve votre appel remarquable. Je me pose moi même beaucoup de question et notamment grâce à vous (et à d’autres comme SORAL, ASSELINEAU etc…), à votre site internet et à votre livre constante et changement dans l’histoire, vous m’avez éclairé sur un monde ou j’avais comme la plus part des français moyens été intoxiqués par la doxa de l’oligarchie dominante.
    Je suis un Français d’une droite libérale (pas ultra libéral je précise) et républicaine et je ne sais plus du tout pour qui voter.
    Je vois 3 personnalités qui sortent du lot (François ASSELINEAU de l’UPR, Nicolas DUPONT AIGNAN de DLR et Marine LEPEN du FN). Avez vous prévu d’annoncer un soutien à une de ces 3 personnalités et si oui pour quand l’annoncerez vous ?
    Sinon souhaitez-vous soutenir une autre personnalité ou vous les vous vous mêmes créer votre propre parti politique ?
    Au plaisir de vous lire et bravo pour vos analyses

    • Fred
      Fred1 septembre 2013

      La réponse à ta question coule de source , choisis le mieux placé en % . Plus de temps à perdre , le FN a déjà un bon matelas de 20% , les autres ne représentent rien , ils devraient meme se retirer .

  15. LoCuSoLuS
    LoCuSoLuS28 août 2013

    bravo M. Chauprade toujours un plaisir de vous lire

  16. Ali
    Ali29 août 2013

    Bonjour Mr Chauprade,

    Je suis d’accord avec l’essentiel de votre analyse et de votre appel sauf pour un point qui devrait être éclaircit.
    Vous connaissez très bien l’histoire récente de ce beau et grand pays qui est la France.
    Si par islamisation et africanisation vous sous entendez immigration massive (maghrébine et sub saharienne) alors il est vrai qu’elle pose un véritable problème d’identité, d’assimilation et/ou intégration, c’est comme on veut.
    Vous savez aussi qu’une certaine minorité majoritairement blanche celle là et pas vraiment catholique (maçonnique et sioniste…c’est plus ou moins la même chose) menace encore plus la France millénaire.
    C’est en effet elle qui tient « le manche » et ce depuis des décennies pour ne pas dire plus, pas cette immigration citée plus haut qui en est la victime tout comme le peuple français…

    En cela je rejoins les analyses soraliennes sur le sujet.

    Bien cordialement,

  17. TheMastred
    TheMastred29 août 2013

    Superbe appel M. Chauprade,

    Je partage comme souvent la teneur de vos propos mais je crois pour ma part que le pire ne peut plus être évité car la guerre civile et la guerre des ressources ne saurait être évité avec la situation politique et géopolitique mondiale actuelle. Sans compter la politique intérieure désastreuse de nos élites.

    Toutefois, une catastrophe peut encore être écartée, il s’agit de l’implication de la France dans une troisième guerre mondiale de moins en moins hypothétique. Et pour ça, il faudra soit se révolter, soit sortir du système politique UMPS en espérant que ce soit suffisant. Pour le reste, il va falloir serrer les dents, et prier pour que l’âme française résiste à la colère de ses immigrés et à la paupérisation de ses classes populaires et moyennes. Ce n’est pas gagné… Mais comme disait Einstein : « Nous aurons le destin que nous avons mérité »

    De toute façon, le retour du réel ne se fera pas sans fracas, des jours sombres nous guettent, et de l’émergence d’une nouvelle classe dirigeante pendant cette future transition dépendra le salut de la France. Soyez préparé, vous faîtes peut-être parti de ceux-ci mêmes.

  18. PETER
    PETER30 août 2013

    AVEC VOUS !

  19. Mathieu
    Mathieu31 août 2013

    Le problème en effet réside dans le fait que les intérêts de la France ne sont plus véritablement soutenus, quand on a à la tête de l’Etat des sionistes patentés (allégence à Israel) et des Franc-maçons (cathophobes, projet de loi Mariage pour Tous), et autres French American Foundation, (dont le projet est de déconstruire la France avec un processus d’acculturation, de politique métisseuse, SOS Racisme, …), qui n’a plus de « voix », comme auparavant, et d’en faire une sorte de USA de réserve, totalement inféodée.
    Sans oublier les médias qui relaient bien gentiment la propagande, tout en donnant des leçons de démocratie à une Russie, qui serait sous la férule du dictateur Poutine.

  20. Patrick
    Patrick31 août 2013

    On voit que les gens ont complètement perdu confiance dans les forces auto-proclamées « progressistes » pour se ranger du côté de l' »extrême droite ». Je n’aime pas M. LE PEN à cause de son passé dans l’armée coloniale mais je dois reconnaître que les mensonges des « bien pensants » de la gauche cavier puent.

  21. François Desvignes
    François Desvignes1 septembre 2013

    Victoire ! Victoire !

    Ceux qui ont dit alternativement que nous étions des naifs ou des va-t-en guerre se sont trompés !

    Ceux qui ont pris pour du lyrisme notre sincèrité, pour du boy scoutisme notre engagement se sont trompés !

    L’appel de Chauprade vient de nous faire gagner la bataille des idées.

    Propageons-le partout où nous le pourrons, il est le brulôt de notre Libération.

    Le Dieu des Français a tenu la plume de Chauprade quand il écrivait son appel !

    Nous gagnerons alors toutes les batailles après la Victoire des idées.

    Gesta Dei per Francos !

  22. Ampelius
    Ampelius1 septembre 2013

    Tout à fait d’accord, et une seule question: Qui voyez vous dans  » cette personnalité forte….?

  23. Maïakovitch
    Maïakovitch2 septembre 2013

    Merci Monsieur Chauprade !

    Si c’etait possible, je souhaiterais grandement discuter avec vous, mais en privé, de ce que vous mettez sous l’onglet de « l’action politique »…
    Un jour peut-être ?

  24. Nicolas
    Nicolas4 septembre 2013

    J’aimerais comprendre le retournement de situation de la part de l’allié « sans faille » la Russie. Pourquoi les russent cessent de fournir Assad en armes? Pourquoi Poutine se positionne sur une intervention avec les occidentaux?

  25. pavel
    pavel9 septembre 2013

    Comparer les violences policières contre les manifestants opposés au mariage homosexuel en France à celles des régimes égyptien et syrien…il fallait le faire quand même! Ce qui me gêne dans cet article, ce n’est pas que l’auteur y exprime les idées du Front National, c’est qu’il s’exprime avec la même rhétorique que ses dirigeants.

  26. Jean dutrueil
    Jean dutrueil10 septembre 2013

    Très cher Monsieur Chauprade, merci beaucoup pour cette très bonne intervention.

    Par contre, pourriez-vous répondre à ma question.

    Pourquoi ne croyez-vous plus au pic pétrolier pourtant très bien expliqué par Pascal Renardet que vous avez publié dans le numéro 4 « géopolitique de l’énergie » de votre revue française de géopolitique?

    Celui-ci explique comme beaucoup d’autres qui ont aussi été ingénieurs géologues à Total ( tels que Pierre-René Bauquis, Jean-Marie Bourdaire, Carlos Cramez, Jean-Michel Fonck, Jean Laherrère, Jean-Marie Masset et bien d’autres cf le site internet ASPO) que le tarissement des ressources est déjà en train de se produire ( les entreprises pétrolières selon eux le vérifient secrètement par des « services spéciaux » à elles qui ont pour but de contrôler la production de barils – on sait tous que beaucoup d’agents quittent, après quelques années d’expériences, les services institutionnels payant peu pour travailler pour les grandes entreprises qui rémunèrent beaucoup plus) et que les schistes et bitumeux ne couvrent que 20% de la consommation mondiale en énergie et donc sont inaptes à assouvir la demande mondiale à terme.

    Ils expliquent aussi que les entreprises pétrolières occidentales ne peuvent en parler officiellement car elles ne recevraient plus les investissements bancaires considérables pour l’exploitation du pétrole mais qu’une fois à la retraite comme eux tous, beaucoup de géologues et ingénieurs pétroliers n’hésitent pas à dire des vérités sur ce tarissement.

    J’ai lu de larges développements de la thèse abiotique du pétrole notamment ceux de William Engdahl que vous devez sans doute connaître; pourtant son message n’est pas si éloigné des « pessimistes » mentionnés ci-dessus car lui aussi dit que les ressources pétrolières du Moyen-Orient se tarissent aussi et que l’extraction « abiotique » russe ne permet peut-être pas de couvrir la demande mondiale toujours plus ample.

    Ce manque de pétrole pourrait en partie expliquer la politique occidentale complètement folle au Moyen-Orient et s’additionner à celle, qui est la votre, de l’empêchement américain à l’accès à la puissance de la Chine et de la Russie par la main mise sur les réservoirs pétroliers moyen-orientaux?

    Pourriez-vous préciser votre position et me donner des liens d’articles et de livres réfutant la théorie du pic pétrolier?

    Très respectueusement vôtre,

    Jean Dutrueil

  27. Ernest
    Ernest4 août 2014

    La France est un pays physiologiquement disparate, absolument. On reconnaît, à sa trogne, un toulousain, un alsacien, un chti, un marseillais, un corse (bon, le corse ressemble parfois au marseillais) etc. Je ne vois pas d’identité là-dedans. La France n’est pas un peuple uni comme peut l’être le peuple allemand par exemple. Je ne vois pas comment les étrangers, africains et nord-africains, pourraient changer cette identité française qui me paraît un peu un fantasme. À ce compte-là, avec tous les italiens, portugais, polonais, arméniens, juifs pieds-noirs etc, depuis un siècle elle aurait disparu, cette France. Le sang d’une nation s’est toujours renouvelé. C’est une bonne chose. La France sera toujours la France.

    À part cela, bravo pour vos analyses géopolitiques pertinentes. Et félicitations également à Xavier Moreau pour son feuilleton sur l’Ukraine.

Répondre